Augustin Menou

Interaction Designer

Jeune designer de 24 ans basé à Paris, je trace ma route dans le monde de la création, de l’innovation et du Web.

Je suis actuellement étudiant en 4e année à HETIC et je recherche un stage de juin à janvier 2015.

À propos de moi

Fort d'un cursus et d’une expérience pluridisciplinaires dans les métiers du Web, de la création graphique et de l’innovation numérique, je suis à même de cerner les principaux enjeux d'une demande et de proposer les solutions les plus optimales pour y répondre.

Je suis capable d’intervenir sur toutes les phases d’un projet de la conception au suivi du développement.

  • Quelques travaux

    Green creative & R3D3


    Concept de service autour des objects connectés

  • Quelques travaux

    J'offre à qui ?


    La solution pour réussir Noël en toute simplicité

  • Quelques travaux

    Twiby


    Twitter mais en mieux, avec Ruby on Rails

  • Quelques travaux

    The Place Toubib


    Datavizualisation sur le secteur de la santé en France

  • Quelques travaux

    L'Agence du Court-Métrage


    Direction artistique de la refonte des outils online

  • Quelques travaux

    Sylvain Mroczko


    Design du portfolio de Sylvain, développeur web et futur propriétaire de Harley

  • Quelques travaux

    Fondaterra & Géofarming


    Service de localisation de parcours pédagogiques ruraux en Île-de-France

  • Quelques travaux

    Appel d'offres : Marvis


    Concept de service autour du quantified self

  • Quelques travaux

    Appel d'offres : L'Équipe


    Concept d'expérience web autour de la Coupe du Monde

  • Quelques travaux

    MAISON CHARTIER


    Identité visuelle d'un atelier d'ébénistes en Anjou

  • Quelques travaux

    Affichage


    Vous avez dit print ?

  • Quelques travaux

    Sketch & croquis


    Extraits de carnets, de feuilles volantes et de coins de cahiers

Un petit mot ?

augustin.menou@gmail.com


“Les artichauts, c'est un vrai plat de pauvres. C'est le seul plat que quand t'as fini de manger, t'en as plus dans ton assiette que quand t’as commencé !”
- Coluche